La vengeance est un mets au goût de presque rien

16/10/2012 à 10:02 | Publié dans Uncategorized | 4 commentaires

Je pisse sur une rousse dans Cohues numéro 5.

Publicités

4 commentaires »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

  1. (Ça racole sévère ici !)
    Vous avez écrit cette nouvelle après avoir regardé sur Arte un documentaire sur l’épuration ?

    • Non ! Je l’ai écrit après avoir été l’innocente victime d’un couple d’abominables roux. L’épuration, parfois, ça a du bon.

      • Victime, je veux bien le croire, mais innocente victime, c’est difficile.

      • Et pourtant… vous seriez surpris. Quand les sentiments s’en mêlent, on est toujours plus vulnérable.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :